Robert SCHUMAN, le collège Sainte-Marie et la construction de l'Europe

Robert schuman

Robert Schuman , député de THIONVILLE fut un des principaux artisans de l'ouverture du Collège Sainte-Marie de Sierck en 1930: il obtint du ministre des affaires de l'Alsace Lorraine, Pierre Laval, l'autorisation de rouvrir un collège religieux à Sierck en dépit de l'anticléricalisme qui régnait à cette époque en France.
Devenu plusieurs fois ministre  et président du conseil en 1947-1948       Robert Schuman entreprit de réaliser un vieux projet inspiré de Victor Hugo au XIXe siècle et qui consistait à créer les Etats-Unis d'Europe dans une visée pacifiste.
Avec son ami Jean Monnet , Commissaire au plan , il met en place en 1951 la Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier (C.E.C.A).
Après une tentative infructueuse d'union militaire (C.E.D.) en 1954 , les traités de Rome créèrent la C. E.E (Communauté  économique européenne) ainsi que l'Euratom qui faisait de l'Europe une puissance nucléaire.
On voit sur la photo prise devant le monument aux morts de Sierck , ROBERT  SCHUMAN , venu assister à la cérémonie du 25ème anniversaire de l'ouverture du Collège ( 10 juin 1956) .
Sur l'évolution de l'Europe et des relations entre la France et l'Allemagne , lire l'article envoyé par Jean KLEIN , ancien élève du collège et professeur émérite à la Sorbonne  .

Les drapeaux des 28 Etats membres de l' Union Européenne

P1000558

Victo Hugo , discours de 1849

Un jour viendra où vous France, vous Russie,vous Italie,  vous Angleterre , vous Allemagne  , vous toutes, nations du continent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vous vous fondrez étroitement dans une unité supérieure, et vous constituerez la fraternité européenne .... >>

P1000551

Commentaires (1)

schlitter  simone
  • 1. schlitter simone (site web) | 11/07/2016
Je ne pense pas que l'on puisse dire que le vœu de Victor Hugo fut prémonitoire..."L'étroite fusion" dans cette" unité suoérieure" de rêve est encore actuellement un vœu pieux. Mon mari m'expliquait, avant de partir "de l'autre côté du chemin" que l'Europe ne se ferait pas.."..Moi, dans ma jeunesse, j'étais assez naîve, et, vaguement indignée, je rétorquais :"L'Amérique s'est bien faite, elle !". Et c'est là qu('il m'expliquait : Les Américains étaient, pour l'essentiel, de culture anglosaxonne, et les canadiens de culture française. Ce sont les cultures identiques qui forment les vrais liens entre les peuples. Pas les projets des financiers.
Aujourd'hui, je comprends pleinement ce qu'il voulait dire : L'Europe qui s'entasse "n'importe comment" se déchire en-même temps par ses cultures multiples.

Simone

Ajouter un commentaire